Dans les coulisses de la Coupe du Monde : la tragédie des enfants des rues au Brésil

Famous et KIYO montrent les coulisses de la Coupe du Monde dans une vidéo online

Mercredi 25 juin 2014 — Le monde entier est tourné vers le Brésil. Des cris, de la fête, un festival de couleurs et aujourd’hui surtout, la Coupe du Monde. Mais ce qui se cache derrière cet événement planétaire est bien moins festif. Chaque jour, 24 enfants sont tués au Brésil. Dans le centre de Rio quelque 4.000 familles vivent dans les rues. Dans la banlieue de Rio c’est environ 7 millions de personnes vivant dans des conditions précaires. Pour montrer le côté sombre du Brésil, KIYO, l’ONG qui défend les droits des enfants à travers le monde, souhaite montrer aux spectateurs les coulisses de la Coupe du Monde en diffusant des images de la réalité brésilienne derrière l’écran géant qui projettera le match Belgique-Russie le 22 Juin dans le stade de football de Lier. Le tout a été filmé dans une vidéo à visionner ici.
 

24 enfants tués chaque jour

Le Brésil fait partie des 10 pays ayant le plus haut taux d’inégalité à travers le monde. Pour faire de la place afin d’accueillir la Coupe du Monde et les Jeux Olympiques de 2016, près de 30.000 familles ont dû quitter leurs "maisons". Mais ce n’est pas tout ! Car avec une moyenne de 50.000 meurtres par an, le Brésil est l'un des pays les plus violent au monde. Les enfants en sont les principales victimes : la violence est actuellement la cause de décès dominante chez les mineurs âgés de 1 à 19 ans (53%).

 

Coupe du monde et prostitution

Selon les estimations, on comptabilise 25.000 enfants à haut risque social. Parmi ceux-ci, 10.000 "véritables" enfants des rues qui doivent survivre dans la rue sans leur famille proche. 40% de ces enfants des rues sont des filles. Et avec les foules que rassemble la Coupe du Monde, la demande envers les prostituées peut accroitre et donc augmenter le problème actuel de la traite des enfants dans les métropoles brésiliennes en vue de "l'emploi" pour l'industrie du sexe.

 

Dans les coulisses de la Coupe du Monde

Le gouvernement de Rio souhaite présenter la ville aux touristes et investisseurs, comme s’il s’agissait d’une carte postale. Jan Daniëls, facilitateur du programme de KIYO à Rio : "Le gouvernement a construit un mur le long de l’autoroute entre l’aéroport et le centre ville. Les touristes ne peuvent donc voir que les stades de football et les beaux quartiers. Pourtant, cette partie visible n’est qu’une minorité. Il y a donc une sorte d'aparté sociale dans la ville." En 2016 prendront place les Jeux olympiques de Rio, ce qui ne va certainement pas améliorer le nettoyage social, que du contraire. KIYO a donc demandé à l'agence créative Famous de rendre visible cette injustice cachée. Le résultat réside en un stunt live qui a pris place lors du match Belgique-Russie ce 22 juin. Un deuxième écran a été installé derrière le grand écran du stade de foot de Lier. Et pendant le match - tandis que d’un côté, le public faisait la fête à nos Diables Rouges- étaient diffusées, de l’autre côté, des images de la dure réalité : l’extrême pauvreté dans laquelle ont été plongés les enfants brésiliens et leurs familles lorsqu’ils ont été mis à la porte de leurs maisons dans le but de faire de la place pour la Coupe du Monde. Cette action a été filmée afin de créer littéralement une vision des coulisses de la Coupe du Monde. La vidéo est peut être visionnée ici.

Contactez-nous

Published with Prezly