95 % des Flamands au volant jurent sur les autres usagers de la route

Le stressmannetje de De Lijn lance le Potver-pot pour moins de stress en voiture

Lundi 14 octobre 2013 — Malines, le 14 octobre 2013 – Pas moins de 95% des automobilistes flamands jurent en voiture sur les autres usagers de la route, la plupart du temps avec un magnifique ‘godver(domme)’. C’est tout du moins ce qui ressort d’une enquête entreprise par De Lijn auprès de 1 000 Flamands à propos du stress en voiture. Pour aider à réduire le stress des automobilistes, le très populaire stressmannetje de De Lijn lance le lundi 14 octobre le Potver-pot : un pot à jurons qui aide les automobilistes à épargner pour un titre de transport de De Lijn. Les samedis 19 et 26 octobre, De Lijn distribuera 13 000 ‘Potver-potten’ dans 12 villes flamandes. Celles et ceux qui voudront essayer le bus ou le tram pourront demander un ticket SMS gratuit sur www.delijn.be/potverpot. Mais ce n’est pas tout, puisque les visiteurs auront également la possibilité de déterminer quel genre de « grossier merle » ils sont. Le stressmannetje illustrera les différents types de frustration sur la route par le biais de jurons ludiques et directement identifiables.

8% des Flamands jurent lors de chaque trajet en voiture

Une immense majorité des automobilistes reconnait jurer en voiture (95%). Pour plus de la moitié d’entre eux (51%), c’est même régulièrement le cas, et 8% des conducteurs reconnaissent jurer systématiquement lorsqu’ils sont au volant.

Intéressant : il n’y a pas de différence entre les hommes et les femmes. Les deux sexes jurent autant. C’est tout du moins ce qui ressort d’une enquête représentative d’IVOX auprès de 1.000 automobilistes flamands.

Les conducteurs plus âgés jurent moins et de façon plus introvertie

Oui, jeunes et vieux jurent dans le trafic, mais la fréquence des jurons diminue avec l’âge. 13% des conducteurs âgés de moins de 35 ans reconnaissent jurer lors de chaque trajet en voiture, alors que 51% d’entre eux admettent le faire de manière régulière. Mais lorsque l’on se penche sur le cas des 55 ans et plus, cette fréquence s’élève à 4% lors de chaque trajet et à seulement un bon tiers des conducteurs (35%) de manière régulière.

La différence est également frappante auprès des personnes qui ne jurent pas : 10% des 55 ans et plus disent ne jamais réagir de la sorte, alors que seuls 2% des conducteurs âgés de moins de 34 ans prétendent ne jamais jurer au volant.

 

En comparaison avec les plus jeunes générations, les automobilistes plus âgés jurent également de manière bien plus introvertie que leurs cadets. C’est bien simple, la plupart des 55 ans et plus ne jurent que dans leur barbe. En ce qui concerne le volume sonore et la fréquence des jurons, les chauffeurs âgés jusqu’à 35 ans sont tout simplement imbattables.

Godver(domme) de loin le juron le plus populaire

À la question ‘comment jure-t-on?’, 58% des Flamands préfèrent lancer un juron unique et concis. Un tiers (32%) essaie, dans la mesure du possible, de jurer en silence alors que 7% des personnes interrogées admettent jurer bruyamment. Cette dernière catégorie ne se limite jamais à un seul juron : 3% d’entre eux jurent la plupart du temps de manière excessive, en ajoutant les gestes à la parole.

Les mots ‘godver’ et ‘godverdomme’ sortent facilement de la bouche des Flamands. Ces termes forts sont utilisés dans 37% des cas. Onnozelaar (12 %), zot (11 %), idioot (7 %) et pipo (6 %)  suivent loin derrière. Certains Flamands donnent un tour plus créatif à leurs jurons avec des mots comme ‘bloempot’, ‘grasgeit’, ‘platte pannenkoek’ et même ‘koekappel’.   

 

Pour près de la moitié des Flamands (45%), le juron s’accompagne systématiquement d’un geste de la main. 29% des personnes interrogées lèvent les bras en l’air, 13% d’entre elles se frappent le front et 5% enchainent les trois mouvements.

Les automobilistes qui nous coupent la route ou nous collent au train, principales causes de jurons !

Les causes de stress et de jurons en voiture sont multiples, en voici les principales : les conducteurs qui nous coupent la route (24%), les ‘pot de colle’ (17%) et les automobilistes qui n’utilisent pas leurs clignotants (14%) constituent le trio de tête absolu. Mais d’autres ‘incivilités routières’ peuvent aussi nous énerver, comme les automobilistes qui roulent moins vite que la vitesse autorisée (10%), ceux qui ne quittent jamais la bande centrale sur l’autoroute (8%) ou encore un malotru qui rafle une place de parking sous notre nez (8%) !

Le Potver-pot dans le porte-gobelet

Étant donné que les usagers des transports en commun ne doivent pas chercher de places de parking, qu’ils ne s’énervent pas sur les squatteurs de la bande centrale et ne sont jamais collés au train, le stressmannetje de De Lijn lance une campagne ludique qui aide les automobilistes à épargner pour un titre de transport de De Lijn. Si les conducteurs mettent un euro dans le Potver-pot chaque fois qu’ils profèrent un juron, ils auront très vite suffisamment d’argent pour s’offrir un titre de transport de De Lijn ! Le Potver-pot se glisse facilement dans le porte-gobelet et est recouvert de jurons du stressmannetje.

13 000 Potver-potten gratuits

Pour débarrasser les automobilistes du stress en voiture, De Lijn distribue les samedis 19 et 26 octobre, de 11h à 17h, dans 12 villes flamandes, 13 000 Potver-potten gratuits : Alost, Anvers, Gand, Hasselt, Courtrai, Louvain, Lier, Malines, Saint-Nicolas, Saint-Trond, Tongres et Turnhout. Vous trouverez les emplacements exacts sur www.delijn.be/potverpot.

Contactez-nous

Tom Van de Vreken

De Lijn

Anne-Cécile Collignon

Famous

Published with Prezly